10 bons conseils

• Je construis un modèle réduit

Préambule

Que vous débutiez ou que vous remettiez à cette activité, ces quelques conseils peuvent vous être utiles. Avions, voitures, motos, personnages historiques ou fantastiques, diorama l'offre est immense.

 

De nombreuses heures de loisirs pour somme toute un investissement modeste. Comme dans toutes activités humaines, il y a les experts qui cumulent expérience et dextérité et les simples pratiquants. Les résultats sont forcément différents, mais reste ces moments entre parenthèses qui permettent de plonger à la fois dans le modèle et d'oublier ses soucis.

1 - Que choisir

Le choix est immense, les fabricants proposent des catalogues bien fournis. Pour commencer, choisir un modèle simple qui vous permettra de vous faire la main.

 

2 - Où trouver sa maquette

La toile fourmille de distributeurs français ou étrangers, l'avantage c'est que l'on peut prendre son temps pour choisir et comparer. Cependant, aller en boutique c'est en général recevoir des conseils avisés qui seront précieux sans aucun doute.

 

3 - L'échelle toujours

Ici tout se joue. Il y en a 18 recensées. Plus le chiffre est important, plus la taille du modèle est réduite, pour un porte- avion on peut comprendre. Si l'on prend l'exemple le plus répandu : une voiture au 24e aura comme longueur entre 18 et 22 cm. Donc, pour une collection une marque préférée par exemple, on peut remplir des étagères sans envisager le divorce de prime abord.

 

Reste qu'il faut prendre en compte quelques éléments : vue, dextérité, patience, expérience, exigence de qualité. Sans cela on va vers de grandes désillusions, ce qui n'est pas le but bien évidemment.

 

4 - L'atelier

Même si le terme semble un peu exagéré, il s'agit pourtant de trouver un endroit si non dédié ou tout au moins un aménagement qui vous permettra d'œuvrer en toute tranquillité et avec méthode. L'éclairage naturel et artificiel (pensez à la lampe loupe) est un élément important, c'est ce qui permettra d'être le plus précis possible et surtout d'épargner ses yeux.

 

6 - Les bons outils

Brucelles, pince coupante, cutter, tapis de découpe... Et bien sûr un ensemble de pinceaux adaptés. Tout cela ne vaut pas une fortune raison de plus pour opter pour des outils de qualité.

 

7 - De la couleur

Dans le manuel du fabricant, la nomenclature des couleurs (émail ou acrylique) à utiliser est parfaitement décrite. En général ces couleurs sont disponibles en bombe, en flacon ou en pot. L'utilisation de primaire (blanc ou gris en général) est recommandé en particulier pour les grandes pièces.

 

8 - Colle

Amie, souvent, ennemie parfois du maquettiste. Elle est à utiliser avec précaution tant sa fluidité est importante et les dégâts collatéraux irréversibles la plupart du temps. Le geste avec le mini-pinceau ou l'applicateur se doit d'être mesuré et précis. La concentration est à son maximum lors de ces opérations.

 

9 - Aérographe

C'est un petit pistolet qui projette finement de la peinture grâce à un compresseur (ou une bombe, pas recommandée cependant). Certains ne jurent que par lui et à juste titre, car on peut arriver à des résultats proches de la perfection. Outre l'investissement, il faut compter avec une période d'apprentissage (utilisation des caches, dilution peinture, gestuelle, nettoyage).

 

10 - Juste un ultime conseil

S'il ne fallait retenir qu'une chose : c'est prendre son temps. Du choix de votre maquette à son montage final.

La précipitation n'engendre que des soucis et des frustrations. Prendre son temps aussi pour se documenter et demander des conseils autour de vous ou sur des forums de passionnés.

Droits de reproduction et de diffusion réservés © 10bonsconseils.com ®  Les éléments iconographiques appartiennent à leurs propriétaires respectifs et ne peuvent être reproduits de quelconques manières sans leur accord formel.

Reproduction rights reserved © 10bonsconseils.com ® The iconographic elements are property of their respective owners and may not be reproduced in any way without formal agreement. © 2019 -VF 3.3